L’HUMIDITÉ

comprendre + L’HUMIDITÉ +

Pour simplifier, l’air peut être considéré comme un mélange d’air sec et de vapeur d’eau, composant qui peut condenser. Ce mélange est nommé air humide.

HUMIDITÉ SPÉCIFIQUE

Quantité de gramme de vapeur d’eau par kilo d’air sec (g/kg).

HUMIDITÉ RELATIVE

Pourcentage de vapeur d’eau contenue dans l’air en rapport avec la quantité maximale qu’il peut contenir à une température donnée. Lorsque l’humidité relative atteint les 100%, la vapeur ajoutée condense. L’humidité relative est liée à la température : lorsque la température augmente, la quantité de vapeur qui peut être contenue dans un kilo d’air sec avant que la vapeur ne condense augmente. Ainsi, la même quantité en gramme de vapeur donnera lieu à une humidité relative plus élevée si la température diminue. En effet, lorsque la température diminue, la propriété de la vapeur d’eau d’être mélange able à l’air sec diminue. Par exemple, à 30°C, l’air peut contenir au maximum 30,4 grammes de vapeur d’eau, à 20°C, 17,3g et à 10°C seulement 11g.

TEMPÉRATURE DE ROSÉE

Température à laquelle l’air atteint la saturation.

PRESSION PARTIELLE DE LA VAPEUR D’EAU

La sensation de bien être à l’intérieur d’un environnement, en l’absence d’agents polluants, dépend principalement de 4 facteurs :

+ la température de l’air,
+ l’humidité de l’air,
+ la vitesse de l’air,
+ la température moyennes des surfaces de l’enveloppe.

En mettant de côté les deux premiers paramètres, nous pouvons affirmer que le système de thermorégulation de l’organisme humain dans les zones au climat tempéré, trouve son équilibre lorsque les conditions thermo hygrométriques restent dans les intervalles suivants :

Conditions de l’environnement été hivers :

+ Température de l’air 24-26°C 18-22°C
+ Humidité relative 40-60% 40-60%

LA DIFFUSION DE LA VAPEUR D’EAU

Pendant la saison hivernale, à cause de l’activité humaine, une quantité de vapeur d’eau supérieure à celle présente à l’extérieur du bâtiment se forme à l’intérieur de l’habitation. La pression partielle de la vapeur à l’intérieure est plus élevée que la pression partielle de la vapeur de l’environnement extérieur. Cette situation de différence de pression de la vapeur entre l’intérieure et l’extérieur entraîne le transport de la vapeur de la zone à pression élevée (l’intérieur) vers la zone de pression basse (l’extérieur). Ce phénomène est également appellé diffusion de la vapeur d’eau. Le concept du mur Boiclimatic est élaboré autour de la notion de perspiration : le point de condensation, le point de rosée, la rencontre entre l’air chaud et humide sont maîtrisés.

LA CONDENSATION

la vapeur d’eau condense lorsqu’elle entre en contact avec une surface qui a une température inférieure à la température de rosée de la masse de vapeur d’eau. La formation de condensation apporte :

+ Une formation de moisissures, de champignons venant de spores de végétaux qui se trouvent dans l’air. Les cloisons humides deviennent l’habitat idéal pour la germination de spores dommageables à la santé humaine,

+ Une diminution du pouvoir des isolants,

+ Une accélération de la dégradation des matériaux en particulier dans les parties ou la température descend en dessous de zéro. Le matériel subit le gel et le dégel jusqu’à sa désagrégation.